Climat : les jeunes Clermontois face aux banques

Depuis plusieurs mois, la jeunesse s’est inscrite comme un acteur à part entière de la lutte pour l’environnement. A Clermont-Ferrand comme dans toute la France, de nombreux étudiants ont choisi de sécher les cours, plusieurs vendredis pour défiler dans la rue ajoutant ainsi leur voix à toutes celles qui s’élevaient déjà contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui, le Comité de Mobilisation Clermontois a appelé à une action surprise place de Jaude pour manifester sa colère face aux banques non respectueuses de l’environnement.

 

Ce mercredi dès 14h, des étudiants se sont rassemblés sur la place principale pour une action surprise à l’appel du Comité de mobilisation Clermontois. Rejoints par les membres du syndicat étudiant UNEF, ces derniers ont prononcé un discours visant à sensibiliser quant aux actions climaticides des banques. Plus de 10 milliards d’euros investis dans les énergies fossiles, le forage en mer ou les centrales à Charbon : le Crédit Agricole et la BNP servent de parfaits exemples aux jeunes mobilisés pour expliquer la gravité du problème. Déjà engagé dans des actions de coupure de courant des enseignes lumineuses le 1er avril, le Comité de Mobilisation Clermontois a cette fois choisi d’agir symboliquement contre les banques à travers une action surprise.

Le ciel s’éclaircit en ce début d’après-midi lorsque les jeunes commencent à se réunir au centre de la Place de Jaude. A 14h30, banderoles et mégaphone à la main, le cortège se dirige devant les portes de la BNP pour en bloquer l’entrée. Les grilles de la banque se referment lorsque se déploie un étendard « Fin du monde, fin du mois, même Macron, même combat ». S’en suit une prise de parole qui rappelle le caractère symbolique de l’action mais aussi son importance face aux incohérences des banques. « La BNP est un des sponsors de la COP 21 mais est aussi la banque à l’origine des plus fortes émissions de gaz à effet de serre. Nous sommes ici pour demander plus de justice fiscale et environnementale ». Un passant s’arrête et demande ce qu’il se passe avant de lancer « J’ai des enfants qui ont environ votre âge, c’est bien ce qu’ils font et tout ce qu’il se passe. Ma fille est très engagée pour l’écologie ; moi aussi je suis à fond derrière vous ».

 

De l’autre côté de la place, l’association Greenpeace a installé une tente. Un militant nous confie qu’ils n’ont rien à voir avec l’action d’aujourd’hui « Nous, on est là pour la semaine, pour sensibiliser les gens. Nous ne savions pas que les jeunes se rassemblaient aujourd’hui mais c’est drôle qu’on soit là le même jour, c’est encourageant, ça montre que de plus en plus de monde se mobilise pour l’environnement ».

 

Le Comité de Mobilisation Clermontois souhaite multiplier les actions pour montrer encore davantage l’engagement des jeunes clermontois pour la justice climatique mais aussi des citoyens dans leur ensemble dans un contexte de prise de conscience citoyenne de l’urgence environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *