Nouveau sapin de Noël place de Jaude

En prévision des fêtes, place à l’action de désobéissance civil non-violente !

Malgré la pluie et le vent, ils étaient une trentaine sur la place de Jaude ce dimanche 3 novembre à construire une structure végétale autour de l’arbre symbolique de la lutte écologique et sociale, plantée à la fin de la marche climatique ce 25 mai. Cette action de désobéissance civile non-violente a pour but de rappeler le manque d’actions de la mairie et d’encourager la population à éviter la surconsommation lors des fêtes de fin d’année.

Revenons quelques mois en arrière. Le 25 mai, lors de la dernière marche écologique du printemps 2019, les manifestants ont clôturé la mobilisation en installant, sur la place de Jaude, un arbre symbolisant la lutte écologiste et sociale. Cet acte de désobéissance civile avait alors été accepté par la mairie. Rien d’étonnant à la suite des élections européennes à l’issue desquelles le vert avait remporté un succès sans précédent. La course pour les municipales était alors lancée, avec le volet écologique comme nouvelle « place to be ».

Un mois plus tard, alors que l’arbre avait succombé suite à une dégradation volontaire anonyme, six associations locales ( Citoyens pour le climat, Gilets Jaunes 63, ANV COP21 63, Alternatiba 63, GREENPEACE, Youth for Climate ) écrivaient une lettre ouverte au Maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi, afin qu’il consente à déclarer l’état d’urgence climatique et sociale. Ils en appelaient à mettre en œuvre des actes concrets, dans l’espoir que l’environnement ne reste pas cantonné à une thématique de campagne. « Puisque vous avez marché à nos côtés, nous attendons de vous beaucoup plus que des effets d’annonce ». (voir la lettre ici) Trois mesures d’urgence avaient été évoquées : une végétalisation de la ville, une suppression des panneaux d’affichages publicitaire et une solution décente pour loger les personnes qui dorment dans la rue quelque soit leur statut.

C’est finalement vendredi 27 septembre que le conseil municipal vote à l’unanimité l’urgence climatique. Ce vote a eu lieu quelques jours après les larges mobilisations pour le climat du 20 et 21 septembre, rassemblant plus d’un millier de personnes dans les rues de Clermont-Ferrand. Depuis, les collectifs attendent toujours des propositions concrètes de la part de la municipalité. De plus, ils estiment que même si l’urgence climatique a été déclarée, la mairie n’a absolument pas donné suite à l’aspect social pourtant explicité dans leurs revendications. C’est pourquoi ce dimanche un collectif de citoyens et d’associations locales ont pris les devants.

Construction de la structure végétale

Un nouvel arbre de Noël, une désobéissance civile non-violente et sans carbone

Une large structure en bois entoure maintenant l’arbre-sculpture symbolique, accueillant sapins replantés et banderoles là où chaque année est installé le grand sapin de Noël. Cette action de désobéissance civile non-violente a pour but d’ouvrir un dialogue et aussi d’interpeller. Selon Jeanne, présente avant tout en tant que citoyenne, mais aussi membre d’Extinction Rébellion, « il y a aujourd’hui dans la population une réelle volonté citoyenne à la sobriété, au renouement avec une tradition sociale et familiale sans le matraquage commercial poussant à la surconsommation qui l’accompagne généralement. » Néanmoins, s’il n’y a pas d’interpellation, continue-t-elle, il n’y a généralement pas de réaction de la part des pouvoir publics.

Une action carte postale a été simultanément lancée, proposant aux citoyens d’envoyer à leurs mairies respectives leur lettre de vœux de Noël. Elle résume le constat de la surconsommation lié aux fêtes de fin d’année et les revendications pour une transition écologique. Chaque année, 5 millions de sapins sont coupés en France, engendrant un impact environnemental considérable. La course aux cadeaux, la hausse du gaspillage alimentaire et énergétique, et la pollution visuelle publicitaire profitent aux grandes multinationales et nuisent aux commerces et artisans locaux. La lettre invite les pouvoirs publics et collectivités à faire preuve de sobriété en diminuant leur impact carbone et à augmenter les espaces végétaux en ville.

Un lieu de rassemblement pour l’urgence climatique et sociale

Ces actions pour l’urgence climatique et sociale, débutées en mai 2019, rassemblent aujourd’hui un grand nombre de citoyens et de collectifs variés : Citoyens pour le climat, Gilets Jaunes 63, ANV COP21 63, Alternatiba 63, Extinction Rébellion, Youth for Climate, Attac 63. « C’est une action citoyenne globale » reprend Jeanne, « ce qui a été laissé de côté par la mairie. On ne peut pas déclarer un état d’urgence climatique qui ne soit pas aussi social. Les deux vont de pair, et c’est ce qu’on a pu constater lors du soulèvement des Gilets jaunes l’année dernière. Ils sont d’ailleurs nombreux à avoir participé aujourd’hui. » Une large convergence de différents mouvements a donc lieu depuis plusieurs mois à Clermont-Ferrand, dans une volonté commune de prendre en compte autant les revendications sociales que les nécessités climatiques pour parvenir à une réelle transition écologique.

Cette nouvelle structure végétale confirme donc sa symbolique de la lutte commune, mais se veut aussi devenir un lieu de rassemblement. Depuis des mois, les associations sociales et écologiques se sont unies afin de répondre à l’état d’urgence, avec entre autres une étude sur les modalités d’action possibles et sur les dispositifs de désobéissance civile non-violente. Autour d’objectifs qui font sens pour tous, tout en maintenant les spécificités de chacun, les associations et groupes de la lutte écologique et sociale espèrent multiplier leurs actions afin de faire réagir la municipalité et l’inciter à mettre en place des solutions concrètes. 

https://www.okpal.com/mediacoop/#/

1 réflexion sur “En prévision des fêtes, place à l’action de désobéissance civil non-violente !”

  1. Ping : Grande action de végétalisation place de Jaude ! • Alternatiba 63

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *