16864362_1840602766162409_4200712869097066389_n.jpg

Epicerie en vrac : commerce de proximité et innovation sociale

Dans le centre clermontois, une boutique particulière côtoie les autres commerces de proximité. Nous avons interrogé sa gérante Élodie Christin qui nous présente le concept d’épicerie en vrac.

Alors que l’on franchit la porte du magasin, s’ouvre devant nos yeux un monde étrange rempli de grands bocaux et de becs verseurs prêts à libérer épices, céréales et savon liquide.
Élodie Christin a créé cette épicerie depuis plus d’un an. Installée à Clermont-Ferrand depuis quatre ans, elle n’est pas étrangère au commerce puisqu’elle vient de la grande distribution. Une fois sa licence de communication en poche elle travaille six ans chez Décathlon où elle « évolue en interne » jusqu’aux postes à responsabilités. Elle est ensuite sensibilisée à la problématique des déchets dans le milieu de la distribution. S’en suit une volonté de changer ses pratiques, son mode de vie. Mais elle souhaite continuer sa passion : le commerce. Élodie décide d’allier, dans un habile tour de force, ses valeurs et le commerce : une épicerie en vrac.

Le contexte clermontois lui est alors favorable puisqu’il n’existe aucun commerce pratiquant exclusivement le vrac, seuls les magasins biologiques en proposent. Le concept séduit rapidement les habitants du quartier. Tous les produits sont disponibles, la quantité est à la demande, de plus « chacun peut venir avec son contenant » car la boutique est équipée d’une balance de précision. Si elle ne vend pas de produits frais elle explique que c’est par complémentarité, « si on veut du frais en vrac il suffit d’aller au marché, chez le boucher ou le fromager », elle ajoute « à nous tous on remplace largement un Auchan ou un Carrefour ».

Son épicerie fait partie du réseau day by day qui pratique des commandes groupées pour tous les magasins membres ce qui permet des tarifs plus intéressants et donc d’éviter l’écueil de l’épicerie fine. Cela sous-entend aussi moins d’intermédiaires, la possibilité de sélectionner ses fournisseurs qui sont ici, « autant que possible », locaux.

L’épicerie est très fréquentée, et ce, au-delà des espérances de sa propriétaire qui a pu employer une première salariée après un an d’existence. Élodie Christin nous explique qu’elle reçoit beaucoup de clients différents, des convaincus qui attendaient frénétiquement l’ouverture leurs bocaux à la main mais aussi des anciens et des étudiants pour qui le concept de quantité à la demande permet de mieux gérer un budget. Ce petit commerce de proximité participe aussi à la vie du centre-ville et permet de redynamiser ce dernier en créant du lien social : « c’est un petit magasin, les gens échangent des astuces, des pratiques », certains disent même : « ça me rappelle l’épicerie de ma grand-mère ».

 

Louis Cuzin

 

Adresse de l’épicerie: 

Day by Day

14 rue Saint genes

Clermont-ferrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *