grande_conference.jpg

Forum Social Mondial- Les grandes conférences

Le Forum social mondial est aussi rythmé par les Grandes conférences. Pas moins de sept grandes conférences se tiennent chaque jour et j’ai pu assister à la conférence « En finir avec les inégalités sociales » qui s’est tenu au Monument National.

Trois personnalités se sont succédées à la tribune :
– Mme Kalpona Akter, directrice du Center for Worker Solidarity du Bangladesh (BCWS).
Mme Akter est une figure emblématique de la lutte pour les défenses des droits des travailleurs. Elle a commencé à travailler dans une entreprise de textile bangladeshie à 12 ans. Elle en a été licenciée à 16 ans quand elle tentait de former un syndicat dans l’usine.
– M. Álvaro García Linera, qui est Vice-président de la Bolivie depuis 2005.
– et enfin Mme Laura González de Txabarri, Secrétaire des relations internationales du syndicat ELA (Solidarité d’ouvriers basques). Ce syndicat espagnol fédère plus de 110 000 membres.

Mme Kalpona Akter a notamment évoqué dans son discours le drame du Rana Plaza. L’effondrement de cet édifice de Dacca, la capitale du Bangladesh, a couté la vie à plus de 1 100 personnes et blessé 1 600 personnes, toutes travaillant dans les multiples ateliers textiles du bâtiment. Mme Kalpona Akter a rappelé que les entreprises responsables de ce drame sont en majorité des entreprises européennes et leurs sous-traitants.
Après une longue lutte, les victimes et les familles ont pu obtenir réparation suite à ce drame. Outre la compensation financière, elles ont pu arracher auprès des entreprises des engagements en matière de sécurité et de conditions de travail, afin que ce genre de catastrophe ne se reproduise plus à l’avenir.
Mme Akter continue le combat en réclamant « des conditions de vie minimum pour tous les salariés de  l’ensemble de la filière textile » et invite les participants à la conférence à connaitre « dans quelles conditions a été fabriqué le tee-shirt que vous portez sur le dos ».

M. Álvaro García Linera a quant à lui débuté sa présentation en affirmant que « les inégalités sociales sont le fruit des politiques publiques et  des décisions politiques ».
Il présente notamment en appui de son discours une politique forte mise en place par la Bolivie pour plafonner l’acquisition de terres par les investisseurs étrangers. Le but de cette politique était de freiner un double phénomène : premièrement le fait que les meilleures terres passent aux mains des investisseurs étrangers et deuxièmement la transition dangereuse vers des cultures de moins en moins vivrières : soja, etc…

La conférence s’est terminée sur un temps d’échange avec la salle, pendant lequel M. Linera a employé une citation du commandant Marcos, militant altermondialiste mexicain et leader lors de la révolte du Chiapas, pour décrire le Forum social mondial : « Cambiar el mundo sin tomar el poder » (« Changer le monde sans prendre le pouvoir »).

 

 

Laurent Courbon, envoyé spécial au Forum Social Mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *