Le troisième Village des alternatives se prépare

L’association écologiste Alternatiba investit le jardin Lecoq, samedi 15 juin, pour sa troisième édition du Village des alternatives. Malgré un accent particulier mis sur les initiatives individuelles pour lutter contre le réchauffement climatique, le contexte politique marqué par l’approche des élections municipales se fait sentir dans la programmation.

Avec sa troisième édition, le Village des alternatives est en passe de devenir l’événement annuel le plus incontournable des écologistes clermontois. À l’initiative du festival, l’association Alternatiba espère une affluence encore supérieure aux 5.000 visiteurs de l’année dernière. « On constate qu’il y a beaucoup d’attente, la portée de l’événement est montée très vite », se réjouit Coralie, militante d’Alternatiba 63. « On sait évidemment que ça dépendra beaucoup de la météo. Mais si le soleil est au rendez-vous, tout sera réuni pour qu’on ait encore plus de monde que l’an dernier. »

Un tel record d’entrées ne dénoterait pas dans le contexte actuel, après une année fortement marquée par les marches et les grèves scolaires pour le climat, ainsi que par l’importance prise par l’écologie durant les récentes élections européennes. Mais c’est une autre campagne qu’anticipent les militants écologistes : l’association profitera de l’événement pour évoquer le Programme Actif Citoyen pour la Transition Écologique (PACTE), une plateforme de 6 revendications à destination des futurs candidats à la mairie de Clermont-Ferrand. « Ces propositions sont issues de nos comités de suivi citoyen », rappelle Coralie. « Nous espérons que les candidats aux élections municipales les intègrent dans leur programme, pour aboutir à des avancées concrètes sur le plan politique. » Toujours dans le sens d’une action municipale en faveur du climat, le Village des alternatives proposera des ateliers sur la végétalisation du centre-ville. Ce qui n’est pas sans rappeler la revendication au cœur de l’installation du fameux arbre de l’écologie sur la place de Jaude, lors de la dernière marche pour le climat.

« Il était important d’intégrer un volet politique à l’événement, car nous sommes tous conscients que les petits pas et les démarches individuelles ne suffisent pas », soutien la militante. « Cependant, la découverte des alternatives individuelles reste le cœur du festival ». Pour les mettre en avant, environ 70 exposants présenteront leurs solutions éco-responsables dans tous les domaines, de la gestion des déchets à l’épargne. Sans oublier, bien sûr, une programmation culturelle à destination de tous les publics.

Le programme des ateliers et tables rondes est à retrouver sur l’événement facebook de Village des alternatives. Photo d’illustration fournie par les organisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *