Lettre ouverte adressée à Olivier Bianchi pour inciter l’élu à déclarer “l’état d’urgence climatique”

Six associations locales ( “Citoyens pour le climat”, “Gilets Jaunes 63”, “ANV COP21 63”, “Alternatiba 63”, “GREENPEACE”, “Youth for Climate”) ont donné suite à l’action de l’arbre planté Place de Jaude le 25 Mai en écrivant une lettre ouverte au maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi… Cinq pages pour que l’élu auvergnat consente à déclarer l’ “état d’urgence climatique” et mette en œuvre des actes concrets avant la fin de son mandat.

Alors que les températures sont en passe de battre tous les records caniculaires, un collectif associatif a décidé de tirer la sonnette d’alarme en adressant une lettre ouverte au maire de Clermont-Ferrand, Olivier Bianchi.

Précisons tout d’abord qu’à l’issue de la conférence sur la Transition énergétique et écologique, organisée à Polydome le 18 juin, l’édile avait pris la parole en soulignant la responsabilité des élus quant à l’avenir climatique de notre pays : « il y a une urgence, maintenant la question n’est plus de savoir si ça va arriver, ça arrive, c’est en train de se dérouler et chacun doit intervenir dans sa zone d’influence […] on doit prendre nos responsabilités ». Ces quelques phrases ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd car les six associations en question souhaitent avant tout que les actes rejoignent les mots. Si l’urgence climatique est omniprésente dans le discours de nos politiques, jusqu’à présent aucune action concrète n’émane du pouvoir décisionnaire comme semble le signaler cette lettre. « Nous avons le devoir d’agir. C’est une responsabilité qui pèse sur chacun et chacune d’entre nous, et plus encore sur les personnes qui sont aux commandes de la société, y compris, et en particulier au niveau local. […] Puisque vous avez marché à nos côtés, nous attendons de vous beaucoup plus que des effets d’annonces ». 

Ces derniers mois, une prise de conscience populaire émerge à travers le monde et plus particulièrement en France. Le score honorable des Verts lors des dernières élections européennes renforce cet état de fait. Pourtant, si bon nombre de citoyens et d’associations semblent vouloir emprunter la voie de la Transition écologique, nos élus tardent à agir. C’est la raison pour laquelle ces associations locales ont interpellé Olivier Bianchi en réclamant l’“état d’urgence climatique” : « Comme le font d’autres maires, il est encore temps de vous engager fortement dans ces changements indispensables pour notre survie à tou.te.s. Comme il nous parait impossible de ne pas appliquer une justice sociale en mettant en place des mesures de transition écologique, nous vous engageons à déclarer publiquement “l’état d’urgence climatique et social” et surtout que vous preniez les mesures nécessaires au local, pour garantir aux habitant.e.s de votre ville le meilleur cadre de vie possible dans les difficiles conditions qui s’annoncent ».

Incitant Olivier Bianchi à signer l’Appel pour une Constitution Écologique, les six associations exposent, dans cette lettre de cinq pages, une série de demandes concrètes destinée à répondre aux enjeux environnementaux et sociaux à l’échelle locale : « Un plan de végétation massif ; […] La suppression de toute forme d’affichage publicitaire ; […] la mise en place de solutions d’hébergement décentes pour les familles où les jeunes mineurs isolés qui actuellement sont à la rue ; […] l’instauration immédiate d’un emplacement conséquent, central et durable pour l’arbre citoyen Place de Jaude ; […] la mise en place urgente d’une “commission de la transition” au sein de la métropole ; etc ». Un ensemble de mesures applicables localement, destinées à agir face aux défis écologiques et climatiques qui touchent actuellement nos sociétés.

En guise de conclusion, les associations interpellent Olivier Bianchi sur la nécessité de faire, ensemble, un point à propos de l’avancée des mesures prises par l’édile d’ici le mois de septembre. Une belle façon de mettre nos élus face à leurs responsabilités.

Mise à jour : A la dernière minute, nous venons d’apprendre que le maire de Clermont-Ferrand recevra les six association « pour déterminer avec eux les objectifs, la méthode, la réalisation des projets, ainsi que pour discuter avec eux de leurs propositions ». Par ailleurs, Olivier Bianchi annonce qu’il proposera « aux élus de la ville de Clermont-Ferrand et de la Métropole que [nous] puissions débattre de l’urgence climatique et sociale, à l’occasion de vœux présentés aux conseils de rentrée ».

https://drive.google.com/file/d/1X-iXzKLSCPVHAekTTVhbveJ0f_LWjll1/view

1 réflexion sur “Lettre ouverte adressée à Olivier Bianchi pour inciter l’élu à déclarer “l’état d’urgence climatique””

  1. Ping : #DécrochonsMacron dans la mairie des Vergnes - MEDIACOOP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *