” ma première marche pour le climat”

Hier, ” la marche du siècle ” était organisée un peu partout en France pour dénoncer l’immobilisme du gouvernement face au réchauffement climatique.. De nombreux autres enfants étaient présents. Dont Capucine 10 ans et sa sœur Constance 7 ans. Témoignage.

 

Sensibilisées depuis longtemps à l’écologie, les deux sœurs n’avaient pourtant jamais encore marché pour le climat. Elles devraient avoir autre chose à faire : jouer, rire, faire leurs devoirs. Sauf que l’urgence notamment pour leur génération est réelle. Capucine, en CM2, a été sensibilisée à l’école ; elle a appris à trier ses déchets, à faire du liquide vaisselle, de la lessive ou du ” pesticide’ naturels. Elle ne mange plus d’huile de palme, et fait attention aux emballages plastique. Constance, plus petite, n’a pas encore eu d’intervention dans sa classe de CE1 sur ce sujet, mais contaminée par sa sœur, elle trie ses déchets, elle aussi. Les deux sœurs ne consomment que très peu la télévision, n’ont ni tablette ni console, et passent beaucoup de temps dans leur grand jardin à regarder les insectes. ” Je sais que de nombreuses espèces animales disparaissent de notre planète. Ca me rend triste, car je pense que nous avons besoin de tout le monde pour être heureux” s’insurge la petite fille.

Direction les Volcans, la librairie incontournable de Clermont-Ferrand. Là, les deux fillettes choisissent 2 marqueurs chacune, pour faire leur pancarte. Sur un bout de carton: “ Je veux partager ma planète avec les ours, les singes, les abeilles, les hérissons…J’aime ma planète”

Puis elles rejoignent le cortège, de plus en plus gros. Elles croisent quelques têtes connues. Aucun copain de leur école. Plutôt des grands. Un jeune homme leur distribue une feuille avec les slogans à chanter. Elles trouvent cela de plus en plus ludiques. Constance voit les street medic, ces personnes bénévoles venues pour soigner les blessés.” On va devoir faire la bagarre?” s’inquiète l’enfant. Normalement, non. La manifestation bien qu’immense, est pacifiste, et bon enfant. Les vélos commencent leur tour. Puis les fillettes suivent la marche. Constance brandit son carton à bout de bras mais du haut de son mètre vingt, son slogan passe inaperçu, ne dépassant aucune tête!

Elles sont en tête de cortège. Derrière elle, une femme brandit un carton ” qu’allons-nous dire à nos enfants?” Les filles s’extasient devant la beauté des dessins et des slogans. ” La planète tu la veux bleue u bien cuite?” les fait particulièrement rire…” Une planète comme un steack” comprennent les enfants. Elles ne sont pas les seuls marmots. Nombre de personnes sont venues en famille, avec des poussettes. On pousse la chansonnette. Rue des Gras, les filles se rendent compte du monde qui partagent le cortège avec elles.

 

 

Elles se positionnent sur les marches de la  cathédrale et regardent les gens les rejoindre. Au bout de 15 minutes, on voit encore les gens arriver. Constance pense qu’on est au moins 100! En fait, nous sommes au moins 4000…

 

Tout le monde se rejoint place de la Victoire, les filles décident alors de bifurquer pour aller rendre leurs livres à la médiathèque. ” Ce n’est pas grave si on ne fait pas la manif jusqu’à la fin, l’essentiel c’est d’y être allée.” Alors sur le chemin du retour, multiples questions : ” On pourra quand même faire des enfants? C’est la génération de papy et mamie qui a trop pollué? Pourquoi on met tout sous plastique? C’est quoi le prochain animal qui va disparaître? Et si on ouvrait un élevage de hérissons?”

Comme si désormais, les enfants avaient une longueur d’avance sur leurs parents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *