14461783lpw-14461796-sommaire-emmanuel-macron-jpg_5166772.jpg

Pourquoi ils n’ont pas regardé l’interview d’Emmanuel Macron hier soir?

Publié le 16 avril 2018

Hier soir, le président Emmanuel Macron était interviewé par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin.  L’exercice de bilan de cette première année écoulée à la présidence s’est étalé sur 2h30 d’entretien. De plade de Jaude aux petites rues du centre ville, Mediacoop s’est baladé ce midi pour voir ce que les téléspectateurs en avaient retenu. Sur les passants interrogés, peu regardaient BFM-TV ou Mediapart hier soir. Ils nous expliquent pourquoi.

 

Pas une priorité « Je n’ai pas regardé, parce que j’étais occupé à autre chose ».

La plupart des personnes rencontrées n’ont pas changé leur planning pour regarder l’émission.  “J’aurais été là, j’aurai peut-être regardé… mais bon je n’étais pas là. » Elles auraient pu la suivre si elles n’avaient rien de prévu mais un dimanche d’avril, il y a toujours quelque chose à faire. Il faisait beau, j’étais occupé, c’était dimanche, j’avais les enfants, je travaillais jusque tard etc. L’interview du président n’est pas vue comme une priorité et ne mérite pas un ajustement de planning.

 

Un format inadapté : « 2h30 c’est trop long, c’est un peu toomuch et redondant »

Parce qu’une « interview fleuve » de plus de 2 heures, c’est long, plusieurs personnes préfèrent s’en remettre aux résumés et analyses sortis dès ce matin. « Je vais aller piocher un peu ce qui m’intéresse ». Ils permettent d’aller droit au but, voir les sujets qui les concernent directement et évitent “d’attendre une thématique qui m’intéresse sur des heures et des heures… ». Cela dit, le format long est tout de même perçu comme  intéressant pour certains, « ça permet d’aborder des sujets avec plus de fond que le format plus court »

 

Des thématiques jugées déconnectées de la réalité « C’est toujours tellement loin de ce qu’on vit au jour le jour… »

Les personnes rencontrées, ne se sentent pas toujours concernées par les sujets abordés. « Il parle à certains français mais pas à tous ». Les thématiques les plus demandées sont ; L’éducation et la petite enfance, la santé, la problématique des sans-abris, la question des migrants, l’emploi et les retraites, et enfin le pouvoir d’achat. Globalement, des thématiques qui touchent donc davantage au secteur social.

 

Enfin, certains n’ont pas regardé car ils ne partagent pas la politique d’Emmanuel Macron « Si ça avait été quelqu’un de mon bord politique à la présidence, je l’aurais regardé ».

ici, la preuve en son:

 

Louis Cuzin et Gwendoline Rovai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *