Lutte contre l'impunité des multinationales

Semaine internationale de lutte contre l’impunité des multinationales

Ce week-end du 12 et 13 octobre, Attac a lancé des dizaines d’actions en France à l’occasion de la semaine internationale de lutte contre l’impunité des multinationales. Manifestations, placardage d’affiches sur les lockers d’Amazon, les pompes à essence Total et les banques BNP Paribas. Plus de 80 collectifs selon le communiqué d’Attac ont organisé des actions pour mettre « hors service » trois des plus importantes multinationales en France. On retrouve parmi les organisations partenaires CFFD-Terre Solidaire, ANV-COP 21, Alternatiba, la FSU, la France Insoumise, Il est encore temps, les Amis de la Terre, Greenpeace ou encore iBoycott.

A Paris, samedi matin, deux affiches géantes ont été placardées sur la façade du siège de Total « Hors service, néfaste pour vous et la planète ». Les militants ont recouvert les murs et logos de l’entreprise de gouache noire, illustrant l’opaque écran d’impunité protégeant Total de ses méfaits envers la société et l’environnement. Six militants ont été par la suite mis en garde à vue au commissariat de Paris. Vers 17h, à la suite du rassemblement de soutien, ils sont libérés en attente d’une nouvelle convocation.

Gouache noire sur le siège de Total à Paris

 « Les multinationales, grâce aux tribunaux d’arbitrage investisseurs-États, ont en effet accès à une justice parallèle d’exception qu’elles utilisent pour intimider les gouvernements. De leur côté, les victimes de violation des droits humains par les multinationales n’ont bien souvent pas accès à la justice ni à des réparations. »

Communiqué de presse de Attac France

Au même moment, à Marseille, c’est une station essence qui se fait emballer de plastique noir, alors que les 80 militants crient à l’unisson « Total, Total, totalement criminel ! » Comme l’explique Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac à Marseille « le but étant de mettre hors service Total qui représente l’une des pires multinationales au niveau environnemental, social, et au niveau de l’évasion fiscale par le déplacement de ses 169 filiales dans des paradis fiscaux. » Du 14 au 18 octobre, explique-t-il, se déroulent d’importantes négociations à Genève et à Vienne. « C’est pourquoi nous devons mettre la pression sur les pouvoirs publics, car nous ne voulons plus de cette impunité des multinationales. Il est temps, grand temps de les réguler. »

Emballage d’une station essence Total à Marseille

Mais les autres régions ne sont pas en reste. A Lille, les 60 protestants déambulent de banque en banque, de station en station. À Nantes, Reims, Avignon, Epinal ou encore Macon, ils placardent les lockers d’Amazon d’affiches « Hors service ». Au Havre, à Vincennes ou dans l’Yonne, ce sont les distributeurs de banques qui se font redécorer. À Nîmes, des écriteaux “Amazon m’a tué” sont collés sur les nombreux locaux commerciaux à louer dans le centre-ville. Enfin, plus proche de nous, Attac 63 manifeste sur le marché d’Issoire. 

Ces mobilisations se veulent agents de pression sur les négociations qui se dérouleront à Genève et à Vienne cette fin de semaine. Les dossiers mis sur table ont pour but, à Genève, d’encadrer les activités des multinationales afin de permettre aux victimes de leurs agissements d’accéder à la justice ; et à Vienne, la mise en œuvre d’une cour multilatérale d’investissements. Cette dernière revient à relégitimer les mécanismes d’arbitrage entre investisseurs et États, par lesquels les multinationales peuvent poursuivre les États sur la base des accords de commerce et d’investissement. 

De futures actions sur les lieux des négociations viendront encourager les gouvernements à mettre en place des mesures afin d’abolir l’arbitrage investisseur-État et rendre les multinationales juridiquement responsables de leurs méfaits envers l’environnement et les citoyens. Parmi ces actions, une pétition est en ligne depuis Janvier 2019. Elle rassemble déjà 600 000 signataires et une coalition de plus de 150 organisations de 16 pays européens. Elle est disponible en ligne sur https://stop-impunite.fr/Signez-maintenant.

Bannière des organisations partenaires pour le pétition de lutte contre l’impunité des multinationales
La prochaine mobilisation d’Attac se déroulera le 29 novembre afin de préparer un vendredi noir pour Amazon à l’occasion du Black Friday les 29 et 30 novembre.

Photos fournies par le site de Attac : https://france.attac.org
Photo de couverture fournie par : https://stop-impunite.fr/

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 0000basdons800-1024x132.jpg.
https://www.okpal.com/mediacoop/#/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *