Touski, le café citoyen canadien

Nous vous proposons une petite halte au café Touski aujourd’hui.

 

Cette coopérative de solidarité est l’alter-ego canadien du Café citoyen des Combrailles ! Comme à Saint-Gervais-d’Auvergne, on peut savourer ici des plats maisons réalisés avec des produits locaux, déguster un café équitable ou encore siroter une bière d’une micro-brasserie locale.

On peut également y découvrir de nombreux événements culturels et citoyens : concerts, lectures, soirées-débat, etc…

 

Le café a été créée en 2003 sous l’impulsion de deux mères de familles qui souhaitaient constituer un lieu différent dans un quartier manquant de vitalité.

Véritable espace intergénérationnel, le Touski est particulièrement apprécié par les familles. Son succès repose notamment sur la configuration lieu et la cour intérieure, où les bambins peuvent s’amuser sans la surveillance des adultes. Les fondatrices voulaient avant tout créer un « espace pour que les parents puissent respirer » nous précise Laurie, salariée du Touski.

 

Les membres de la coopérative mettent en pratique au quotidien les principes de l’autogestion. La coopérative revendique haut et fort ce mode organisationnel, jusque sur ses cartes de visites sur lesquelles figure fièrement la mention « Sans patron depuis 2003 ».

 

Merci à Laurie, Véronique et Isabelle de leur gentillesse !

 

Pour plus d’infos :

Coopératrice de solidarité Café Touski

info@touski.org

https://www.facebook.com/cooptouski

 

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retrouvez-nous sur :

À propos de cet article

Publié le 24 août 2016
Écrit par Eloise LEBOURG
Éloïse Lebourg est journaliste. Après une école de journalisme reconnue par l’Etat et la profession, elle apprendra sur le terrain à déconstruire tout ce qu’on lui a appris. Après des détours par Charlie, France Inter, RTL ou RFI, elle se positionnera dès 2006 sur les radios associatives dans lesquelles elle œuvrera comme journaliste puis directrice d’antenne, jusqu’en 2014. Pigiste pour reporterre, Hexagones ou Politis, elle reviendra à ses premiers amours : l’enquête au long cours. Dès 2010, elle crée les Rencontres Nationales des Medias Libres et du Journalisme de Résistance qui se déroulent depuis, chaque année à Meymac en Corrèze, chaque dernier week-end du mois de mai. En 2015, elle crée avec Matthias Simonet, Mediacoop dont elle est la gérante-associée.

Nos derniers articles

L'agenda du cactus

Pas d'événement actuellement programmé.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.