« Nous serons jugés par l’Histoire » : retour en images sur la manifestation pour la régularisation des sans papiers

Publié le 8 octobre

Un mois et demi après l’installation du camp de réfugiés sur la place du 1er Mai, la mobilisation continue de s’amplifier. Malgré cela, la préfecture continue de faire la sourde oreille.

Le centre-ville de Clermont a de nouveau résonné au rythme des slogans en faveur de l’accueil des réfugiés, ce lundi 8 octobre. Alors que le camp de la place du 1er mai est en place depuis près d’un mois et demi, ils ont été plus de 500 à défiler pour demander le relogement et la régularisation des sans-papiers qui y vivent. Une délégation a été reçue par la préfecture, qui continue d’ignorer les revendications des associations. « Nous serons jugés par l’Histoire », a rappelé un militant. « Et elle se souviendra de celles et ceux qui se sont battus pour ne pas laisser les gens crever dehors. »

Davy Delfour

 

 

 

 

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retrouvez-nous sur :

À propos de cet article

Publié le 8 octobre 2018
Écrit par Eloise LEBOURG
Éloïse Lebourg est journaliste. Après une école de journalisme reconnue par l’Etat et la profession, elle apprendra sur le terrain à déconstruire tout ce qu’on lui a appris. Après des détours par Charlie, France Inter, RTL ou RFI, elle se positionnera dès 2006 sur les radios associatives dans lesquelles elle œuvrera comme journaliste puis directrice d’antenne, jusqu’en 2014. Pigiste pour reporterre, Hexagones ou Politis, elle reviendra à ses premiers amours : l’enquête au long cours. Dès 2010, elle crée les Rencontres Nationales des Medias Libres et du Journalisme de Résistance qui se déroulent depuis, chaque année à Meymac en Corrèze, chaque dernier week-end du mois de mai. En 2015, elle crée avec Matthias Simonet, Mediacoop dont elle est la gérante-associée.

Nos derniers articles

L'agenda du cactus

Pas d'événement actuellement programmé.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.