Odile Maurin  » Je ne lâcherai pas… »

Nous avons rencontré lundi dernier sur Toulouse Odile Maurin. Cette militante pour le droit à la dignité et au logement des personnes en situation de handicap a décidé de rejoindre le mouvement des Gilets jaunes, depuis décembre dernier. armée de son fauteuil roulant, elle se rend aux manifestations de manière pacifiste. En mars dernier, elle a subi des violences policières et a eu le pied cassé. Pourtant, c’est elle qui devra répondre à la justice le 16 mai prochain. Nous avons donc décidé de l’interroger et d’en faire un petit documentaire que nous vous présentons ici.

Cette vidéo d’une vingtaine de minutes a été réalisée par Maxime Gatineau et Eloïse Lebourg.

Evidemment, réaliser de telles vidéos, ça a un prix. ( frais de déplacement, temps passé pour l’interview, la réalisation et le montage) . N’hésitez donc pas à nous aider en mettant un peu de sous dans notre cagnotte.

Ce genre d’interviews ne vous sont jamais montrées dans les médias du pouvoir. Pour assurer notre liberté, nous avons besoin de vos dons!

https://www.okpal.com/mediacoop/#/

 

 

 

À lire également

4 réflexions sur “Odile Maurin  » Je ne lâcherai pas… »”

  1. On se moque du monde ! Avec ce gouvernement, de menteurs, de manipulateurs, de propagandistes, c’est le monde à l’envers ! Mais enfin, quand les gens vont-ils réagir ?

    1. Il va falloir lire, écouter les intellectuels, les vrais passés et actuels, il en reste, visionner des videos, pour comprendre, se rendre à l’évidence et ne plus nier la vérité… ce qui se passe en accéléré avec Macron est en préparation depuis des décennies et on ne veut pas juste se débarrasser des handicapés mais de toute la « populace », ces gueux comme dirait Macron qui aux yeux de l’oligarchie, maintenant bien en place, les privent de l’air et des ressources de LEUR planète car ces gens-là se veulent les maîtres de TOUT… moi, je rêve de revenir sur Terre le jour où ils vont se bouffer les uns les autres car c’est la loi de la pyramide, le haut bouffe les étages en partant du bas mais petit à petit tout le monde y passe!

  2. Bravo et merci pour ce reportage, qui démontre bien ce que nous handicapés (visible ou non) subissons chaque semaines a Toulouse lors des manifestations de gilets jaunes.

  3. Je suis cette handicapée du hémorragique cérébrale trop complète depuis 83 que vous indique être que Cocopirateproduct peintre d’art qui aimerait vous dire que j’ai connue gilets jaunes à quoique servait cette telle pauvreté arrive de jaune, jaune contres riches et roi Macron à qui j’avais voté du voisin. M’y tromper d’une conne. Un jour j’y connais un jour Odile Maurin tel nous étions sans rien ni raison comme handi social en pouvoir mieux vivre handicapée d’en rien par très peu d’association nulle de moins. Handi social c’est pouvoir de vivre en gilet jaune certains. Macron en gazé nous comprend plus on est des peuples. Pensez en avec nous !!!! Cocopirateproduct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retrouvez-nous sur :

À propos de cet article

Publié le 14 mai 2019
Écrit par Eloise LEBOURG
Éloïse Lebourg est journaliste. Après une école de journalisme reconnue par l’Etat et la profession, elle apprendra sur le terrain à déconstruire tout ce qu’on lui a appris. Après des détours par Charlie, France Inter, RTL ou RFI, elle se positionnera dès 2006 sur les radios associatives dans lesquelles elle œuvrera comme journaliste puis directrice d’antenne, jusqu’en 2014. Pigiste pour reporterre, Hexagones ou Politis, elle reviendra à ses premiers amours : l’enquête au long cours. Dès 2010, elle crée les Rencontres Nationales des Medias Libres et du Journalisme de Résistance qui se déroulent depuis, chaque année à Meymac en Corrèze, chaque dernier week-end du mois de mai. En 2015, elle crée avec Matthias Simonet, Mediacoop dont elle est la gérante-associée.

Nos derniers articles

L'agenda du cactus

Pas d'événement actuellement programmé.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.