La grève scolaire pour le climat reprend de plus belle

Un millier de jeunes clermontois ont défilé pour l’environnement, ce vendredi 24 mai. La présence de nombreux collégiens parmi les manifestants a été très remarquée.

Qu’on se le dise : la grève scolaire pour le climat n’est pas terminée ! Dans la capitale auvergnate, les deux derniers mois ont été surtout marqués par des actions ponctuelles ne rassemblant qu’une poignée de participants. Mais aujourd’hui, lycéens et collégiens ont répondu à nouveau présent à l’appel international, et étaient près d’un millier à manifester pour le climat.

La campagne des élections Européenne, qui s’achève également aujourd’hui, a pu jouer en faveur de la mobilisation, alors qu’une attention toute particulière est portée au volet écologie des différents programmes. La manifestation a également été marquée par la présence d’une grande proportion de collégiens, qui étaient restés en petit nombre lors des précédents événements.

Grève scolaire pour le climat

Les jeunes ont profité d’un arrêt devant la préfecture pour rappeler leurs revendications, qui comprennent entre autres la sortie des traités de libre échange, la mise en avant des circuits courts, l’interdiction des éclairages publicitaires la nuit, la gratuité des transports en commun et l’interdiction du marché des droits à polluer. Dans leur lutte, ils ont reçu le soutien du syndicat de l’Office national des forêts (ONF) et de la Confédération paysanne. Ils ont terminé leur marche par un pique-nique 0 déchets sur la place de Jaude.

Un joli tour de chauffe, avant la Marche citoyenne pour le climat qui est appelée demain, à partir de midi, place Henri Dunant.

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retrouvez-nous sur :

À propos de cet article

Publié le 24 mai 2019
Écrit par Davy DELFOUR
Davy Delfour est journaliste. Après avoir fait ses premières armes dans un plus grand groupe de presse locale, il se spécialise avec Mediacoop dans la couverture des mouvements sociaux et de la vie associative locale. Fort d’un parcours atypique, formé sur le terrain, il enrichit son analyse en diversifiant son champ de connaissances. Issu d’une jeune génération de journalistes, il partage avec les élèves de l’éducation aux médias l’habitude d’un monde dominé par les outils numériques, dans lequel il faut apprendre à distinguer les opportunités intéressantes des nouvelles menaces.

Nos derniers articles

L'agenda du cactus

Pas d'événement actuellement programmé.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.