La Coop des dômes organise la fête des communs ce week-end !

Le magasin coopératif et participatif, situé quartier des Vergnes a décidé de fêter la rentrée, le quartier et les alternatives lors d’un festival ce samedi 19 septembre.

Antoine Ferron, l’un des deux salariés de la coop’ a la voix enjouée de ceux qui se préparent à passer un beau week-end. Malgré les mesures sanitaires, la fête des communs aura bien lieu. « Notre but est d’associer différents partenaires locaux sur des thèmes qui nous parlent comme la monnaie locale avec la Doume, l’énergie renouvelable avec Combrailles durable, ou la gestion de l’eau avec Eau Bien Commun 63. »

Des conférences mais aussi des ateliers pratiques seront proposés gratuitement aux visiteurs, sur la thématique du zéro déchet et du recyclage. « On pourra ainsi fabriquer sa propre jardinière ou sa propre éponge ! »

Si cette journée s’inscrit dans la semaine européenne du développement durable, elle a pour but aussi de faire vivre le quartier des Vergnes. « Bien sûr, à la fois, c’est une façon de faire connaître le magasin auprès des habitants mais plus globalement aux clermontois, mais aussi l’occasion de faire connaître des associations-partenaires comme co-cooking, implantée elle aussi dans le quartier. »

La coop des dômes fêtera ses 2 ans en novembre. Au bout d’une année d’activité, la structure était à l’équilibre et vivait de façon autonome sans subvention. « Nous sommes désormais deux salariés, mais il est vrai qu’il ne faut pas relâcher la pression. »

La coop des dômes n’a pas choisi la facilité, mais la cohérence. Le modèle était loin d’être évident au départ puisque ce sont les coopérateurs qui tiennent le magasin de façon bénévole 2h30 par mois chacun. Le consommateur devient ainsi acteur. « Nous n’y trouvons que du bon sens à cette démarche » explique Antoine, « tu fais tes courses différemment, avec moins de produits de consommation dispensables. »

Depuis le début de l’aventure 800 personnes ont adhéré au lieu, et plus de 300 personnes sont considérées comme actives et fréquentent régulièrement le magasin. « Nous allons entamer une enquête afin de savoir les profils de nos clients. Après deux ans d’ouverture, ça nous donnera une idée. »

Pour Antoine, titulaire d’un master dans l’économie Sociale et Solidaire, ayant travaillé en centre de recherches, le quotidien n’est pas de tout repos, il doit assurer l’intendance, la logistique, les plannings des bénévoles, les commandes auprès des producteurs ( de préférence locaux…) « Ah c’est sûr, qu’il faut être polyvalent » reconnait-il dans un sourire.

Il fallait donc bien une journée en plein air, ce samedi, quartier des Vergnes pour fêter toutes ces belles initiatives et aspirer à une façon différente de consommer et vivre ensemble.

Programme de la journée de ce samedi 19 septembre aux Vergnes

À lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retrouvez-nous sur :

À propos de cet article

Publié le 16 septembre 2020
Écrit par Eloise LEBOURG
Éloïse Lebourg est journaliste. Après une école de journalisme reconnue par l’Etat et la profession, elle apprendra sur le terrain à déconstruire tout ce qu’on lui a appris. Après des détours par Charlie, France Inter, RTL ou RFI, elle se positionnera dès 2006 sur les radios associatives dans lesquelles elle œuvrera comme journaliste puis directrice d’antenne, jusqu’en 2014. Pigiste pour reporterre, Hexagones ou Politis, elle reviendra à ses premiers amours : l’enquête au long cours. Dès 2010, elle crée les Rencontres Nationales des Medias Libres et du Journalisme de Résistance qui se déroulent depuis, chaque année à Meymac en Corrèze, chaque dernier week-end du mois de mai. En 2015, elle crée avec Matthias Simonet, Mediacoop dont elle est la gérante-associée.

Nos derniers articles

L'agenda du cactus

Pas d'événement actuellement programmé.

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.