Une semaine de mobilisation pour l’Éducation nationale

Après le mouvement national de grève du 1er février, les principaux syndicats de l’Éducation appelaient à multiplier les actions durant toute la semaine. Une mobilisation visant à dénoncer entre autres les réformes à venir, les conditions de travail et les suppressions de postes envisagées pour la rentrée 2024 dans le premier degré.