Nobofoto, le groupe clermontois à ne pas rater !

Nous les avons entendus lors d’un concert de soutien aux gilets jaunes inculpé-e-s, au Raymond Bar. Le groupe, un duo avec un guest sur quelques chansons, nous a faits rire et nous a émus. Alors on a voulu savoir qui se cachaient derrière ce drôle de nom de groupe…

D’abord, Gérald, né en Côte d’Ivoire, voilà 32 ans maintenant. Le beau garçon est bercé par le Hip-Hop, et la poésie. Alors qu’il n’est encore qu’un adolescent, il est confronté à la prison en Angleterre, en 2003, pour avoir participé à un trafic de drogue. “ C’est en prison, vraiment que je me suis imprégné de la culture et du style Hip-hop londonien, je me suis initié au Beat machine. J’ai commencé à composer et à faire de la musique.” Il débarque en 2005 en France, à Saint Didier en Velay. Il arrive à Clermont-ferrand pour y faire ses études de médecine. Mais il décroche et préfère enchaîner le petits boulots pour se consacrer davantage à la musique.

Fred, lui, est né ici. Il passe son adolescence à Cournon, et découvre le rap vers 18 ans. Il crée son premier groupe, enfin pas vraiment puisqu’il y est tout seul : Sixto fredo. Il devient architecte et continue en pointillé à faire de la musique, et de la scène (il fera notamment la première partie de Kerry James à la Coopé) .

C’est donc en 2017 que les deux compères se rencontrent. Gérald est sur scène. Fred dans le public. Ils discutent à la fin du concert et décident d’essayer un truc ensemble. ” Dans la musique, hein“. Les deux veulent avancer vers un rap alternatif. Fred est inspiré par les notes de jazz, le rap alternatif, Gérald apporte des notes venues d’ailleurs. Chacun se cherche dans son projet respectif, alors ils expérimentent. “ Ca marche plutôt bien, on s’entend bien, on tente d’introduire des vrais instruments, mais aussi un peu d’ordinateur et parfois on a des invités sur scène. On veut vraiment que nos concerts soient des spectacles vivants” explique Fred.

” On est dans l’amour, on a une approche humaniste, tout sujet peut être bon. Nous accordons beaucoup de place à la dimension sociale et spirituelle des choses, au rapport à la nature par exemple.” rajoute Gérald. ” C’est vrai qu’on aime bien l’éveil intellectuel et un peu de mysticisme…On est entre Panoramix, le druide et Assurancetourix le barde dans Astérix ” se marre Fred.

Pour les deux rappeurs, l’important est de rassembler, pas de clivage politiques. “ On est tous des humains, on a tous beaucoup plus de points communs que de différences, on a beaucoup de choses qui nous rapprochent tous, même si parfois c’est compliqué de ne prendre que le bon chez chacun…”

Puisqu’il faut les mettre dans une case, Nobofoto se définit comme du rap fusion. NOBOFOTO. Mais au fait ça veut dire quoi?

A l’image de leur concert, NOBOFOTO, nom qui fait sourire par sa consonnance aux premiers abords, est en fait plein de sens : NO BOrder FOr TOmorrow…( par de frontières pour demain).

Parce qu’il s’agit bien de ça chez Nobofoto, aller chercher le public avec malice, simplicité avec des textes profonds et sonorités recherchées.

Aujourd’hui, le groupe cherche donc de nouvelles dates de concert, ” et pas qu’en Auvergne“. Pourquoi pas un label “ à condition qu’on nous laisse toute notre liberté artistique, et puis il y a un côté sympa à faire les choses par soi-même…” Le groupe va tenter de sortir un clip chaque mois sur son site :

Nous on veut donner du bonheur, rire de choses sérieuses, les choses passent mieux par le rire…et c’est plus facile quand on est au moins deux. Avant, quand j’étais tout seul sur scène, je crois même que je déprimais les gens” avoue Fred, non sans nous faire rire.

NOBOFOTO c’est malgré tout une musique militante, qui comme son nom l’indique cherche à inventer le futur, avec une société à la hauteur de son siècle. ” On a tout un imaginaire autour de ça : l’écologie, l’auto-détermination, le multi-culturalisme. Et nos concerts sont construits sur cette idée que l’échange brise les frontières psychologiques et sociales. On ne serait pas contre jouer dans un festival entre un groupe de rock et un autre de chanson française. on veut ça même, découvrir, faire découvrir. Et aimer. Beaucoup.

Pour découvrir l’univers de Nobofoto c’est par là : https://www.youtube.com/watch?v=tiUmKXZx3Qs&list=PLdvo__3LvgyIZ2rZfn-TWRsUKhvRBcral

http:// https://www.dropbox.com/s/jlad47ywn848pi3/NOBOFOTO-maquettes.zip?dl=0

Pour suivre le groupe, il existe aussi les réseaux sociaux : https://www.youtube.com/watch?v=tiUmKXZx3Qs https://www.facebook.com/combonobofoto/ https://twitter.com/combonobofoto https://www.instagram.com/nobofoto/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *