Actus locales

Toute l’actualité sociale et écologique à Clermont-Ferrand et ses environs !

Une campagne de vaccination contre la réforme de l’allocation chômage organisée devant le Medef

Vendredi 2 avril, une campagne de vaccination a été organisée contre le virus RAC21 (Réforme Allocation Chômage 2021) devant le siège sociale du Medef Puy-de-Dôme, à Clermont-Ferrand. Avec humour, les 50 manifestants tentent d’éliminer ce « virus » en expliquant comment cette réforme fera baisser les allocations chômage des plus précaires, déjà durement touchés par la crise sanitaire.

Les retraités s’insurgent de la précarisation de leurs pensions et des services publics de santé.

Mercredi 31 mars, de 14h à 15h30, les retraités de Clermont-Ferrand se sont rassemblés place de Jaude. Ils demandent une revalorisation des retraites ainsi que la suppression de la réforme des retraites. Ils dénoncent aussi le manque de moyens et la casse des services publics de la santé, que ce soit pour les vaccins, les hôpitaux ou la sécurité sociale.

Venue d’Olivier Véran, Récit d’une après-midi de non-dialogue

A Mediacoop, nous avons su par les syndicats que le ministre de la santé serait aujourd’hui présent au CHU Estaing de Clermont-Ferrand. Alors, aucune accréditation ni invitation ne nous a été adressée. Nous avons donc passé notre après-midi à jouer au chat et à la souris. Des invitations presse, on en reçoit à la pelle. …

Venue d’Olivier Véran, Récit d’une après-midi de non-dialogue Lire la suite »

La distribution de violentomètres dans les boulangeries autour de Clermont-Ferrand

Mercredi 24 mars, Anne et Gaëlle, du collectif NousToutes63, ont fait une distribution de sacs à pain préventif contre les violences faites aux femmes. Les deux militantes ont fourni des violentomètres et numéros d’urgence dans trois boulangeries autour de Clermont-Ferrand, à Murol, Champeix et Perrier. Retour sur les objectifs de cette journée.

L’UNEF 63 répond aux attaques nationales sur leur syndicat

C’était il y a une semaine, la présidente de l’Unef, syndicat étudiant, était alors interrogée par une journaliste d’Europe 1. Elle a expliqué au micro que pour libérer la parole, une ou deux fois dans l’année, des réunions non-mixtes pouvaient être organisées. Depuis, Marine Lepen mais aussi Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale ont crié au scandale, parlant de méthodes fascistes. Nous avons donc été à la rencontre des étudiants de l’UNEF 63.