Wissam, 5 ans après

capture.jpg

Il y a 5 ans, Wissam El-Yamni se faisait interpeller par plusieurs policiers et frapper « sur de la musique funk » au quartier de la Gauthière. Après 9 jours dans le coma, il succombe à ses blessures et multiples fractures.

Vendredi 6 janvier au soir le collectif « Justice et Vérité pour Wissam » organisait une soirée en hommage au défunt, 5 ans après sa mort :

une conférence de presse était organisée avec les avocats et la famille afin de montrer les faiblesses  du dossier, les entraves afin de ne pas faire émerger la vérite, selon les défenseurs.

Si vous ne savez rien de cette affaire, nous vous conseillons les articles de Médiapart (ici et ici) et de Politis, qui récapitulent les faits.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.