« On est tous concernés, et vous les premiers »

L'extrême droite est aux portes du pouvoir, terrible nouvelle pour RESF. Ils se sont réunis mercredi 12 juin. Pour parler de la situation et réfléchir à la suite.

« Je suis déprimée de la situation franchement », « Non il ne faut pas ! Sinon on ne va pas pouvoir s’en sortir » discutent les bénévoles, en arrivant sur le camp.

Cela n’est passé inaperçu pour personne, mais l’extrême droite est aux portes du pouvoir. « On est tous concernés, et vous les premiers. » Lance Simon, responsable du camp, aux habitants.

Ainsi, une assemblée générale pour parler de la situation a été organisée à la maison du peuple. Beaucoup de choses changent ici, maintenant, et dans le futur.

Moins de monde sur le campement

Didier, militant RESF le remarque, il n’y a pas beaucoup de monde pour cette AG. “Notre nombre est explicable par la situation.”

Cette situation risque de rester “Ces prochains jours, vous verrez moins de monde.” Commence Simon, s’adressant aux familles. “On ne va pas faire comme si tout allait bien, c’est la merde. Les politiques qui vous sont hostiles vont sûrement prendre le pouvoir. Alors beaucoup de nos camarades sont en train d’organiser la campagne et luttent contre l’extrême droite. RESF doit aussi y prendre part »

Alors, le fonctionnement du camp va changer. « Vous allez devoir être plus autonomes » Conclut Simon

Réfléchir à la suite

Au vu de la situation, RESF réfléchit déjà à l’après-législative. « Quand je dis que peut-être ils vont avoir le pouvoir, c’est un vrai peut-être ! En réalité, c’est plus que probable. » Commence Simon. « Alors vous allez peut-être être en danger après ça, il va falloir réfléchir à se cacher. Notamment pour les plus vulnérables, les sans-papiers. »

Simon appelle alors à trouver des solutions pour se cacher. Les différentes personnes débattent sur des éventuelles possibilités (NDLR : si vous trouvez une solution, ne la communiquez pas en public. Il est préférable d’en faire part à RESF en privé !)

Aussi, RESF compte bien participer aux manifestations et invite les habitants du camp à venir également. « Ce seront des grosses manifestations, alors vous pouvez venir en sécurité. C’est l’occasion de vous montrer, alors n’hésitez pas ! »

Rendez-vous samedi, à 11h, pour lutter contre l’extrême droite.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nos derniers articles
Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.