Six heures pour la Commune de Paris

Samedi 13 novembre, un rendez-vous sur le thème de la Commune de Paris est proposé à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand. Au programme entre autres, films, chants et conférences.

Samedi, vous avez rendez-vous avec l’Histoire. Avec l’art et la convivialité aussi. Les Amies et Amis de la Commune de Paris ainsi que les Amis du Temps des Cerises organisent avec la Maison du Peuple de nombreux évènements toute la journée. Six heures autour de la Commune alors que l’événement fêtait ses 150 ans il y a quelques mois (1871-2021).

150 ans et toujours vivante

Le 13 novembre, le public est attendu à partir de 14h à la Maison du Peuple. Débats, réflexion, animations et convivialité seront à l’honneur pour une programmation ouverte et variée. Pour s’échauffer, le film Commune de Paris de Robert Ménégoz sera projeté à 14h30. 

Plusieurs conférences seront ensuite proposées. À 15h, Les femmes durant la Commune par François Bazire, secrétaire des Amies et Amis de la Commune de Paris. Puis Dessiner la Commune à 16h, Influence de la Commune sur le mouvement ouvrier berlinois à 18h et Quand Louise Michel représente la Commune à 19h. 

Pour ponctuer ces moments de réflexion, des animations artistiques seront proposées comme des chants populaires et révolutionnaires ou des plages musicales avec Claude Rétat et le groupe On vient chez vous. « La Commune ne manque pas de chansons », s’amusent les organisateurs. Au programme également, la table des auteurs et des éditeurs, du théâtre, une exposition historique et une librairie, sans oublier la buvette. 

La journée se clôturera à 19h45 avec un buffet et un apéritif communard. De quoi rappeler, 150 après, l’importance de la Commune et les nombreuses façons de revenir sur cet événement historique marquant. « La Commune, c’est un événement rare sur une période aussi courte et dans un contexte aussi bouleversé. Commémorer, c’est se rappeler la mémoire d’un mouvement qui a irrigué tous les évènements ultérieurs. Et puis il y a eu 20 000 morts dans les rues de Paris. Si on ne se rappelle pas cet épisode-là, on oublie tout. », explique Évelyne de l’association Les Amis du Temps des Cerises. Un devoir de mémoire encore plus important selon elle dans le contexte actuel de rebond d’idées nauséabondes. Samedi, entrée libre à partir de 14h.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.