Le 17 octobre, refuser la misère

À l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, le collectif du 17 octobre propose plusieurs évènements dans toute la France et sur le territoire afin de fédérer et sensibiliser autour de la question de la grande pauvreté.

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’Homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré ». Ces mots, ce sont ceux de Joseph Wresinski, fondateur d’ATD Quart Monde. ADT (Agir Tous pour la Dignité) est l’une des associations qui composent le collectif du 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère. 

Cette journée a lieu à la même date chaque année depuis l’initiative de Joseph Wresinski et de plusieurs milliers de personnes de tous milieux. Ces derniers se sont rassemblés sur le Parvis des Droits de l’Homme à Paris en 1987. Elle est officiellement reconnue par les Nations Unies depuis 1992. Tous les ans, le 17 octobre, des évènements fleurissent dans toute la France. À Clermont-Ferrand, plusieurs rendez-vous seront proposés à partir du 14 octobre. 

Lutter contre la grande pauvreté, une question de société 

« L’action d’ATD, c’est regrouper des personnes qui refusent la fatalité de la misère. On mène des actions pour faire changer le regard de la société sur les plus pauvres.», explique Thierry Viard, volontaire permanent du mouvement ATD Clermont. À ses côtés, quatre associations composent le collectif du 17 octobre depuis une dizaine d’années. Caritas, Femmes Solidaires, la CIMADE et Les Francas : autant d’acteurs toujours plus mobilisés face à une situation urgente. 

Expulsions, absence de formation ou d’informations, ne pas être maitre de ses choix, avoir le sentiment de ne pas compter… Plus que des privations matérielles, la pauvreté, c’est vivre sans avoir le contrôle sur sa vie. Face à ce constat, le collectif lutte contre la misère par la culture et l’accès à l’emploi.  

Cap sur la dignité et droitS devant !

Chaque année, un thème accompagne cette journée. En 2021, on « remet les droits humains au cœur de la vie en société ». «Afin de lutter efficacement contre la pauvreté, il faut que les personnes soient associées aux mesures mises en place. L’idée, c’est que sans leur participation, on échoue dans la lutte », ajoute Thierry Viard. 

Afin de porter haut ces valeurs, le collectif organise une programmation qui s’étale sur trois jours. Des projections du film « Nouvelle Cordée » de Marie-Monique Robin sur l’expérimentation d’un territoire zéro chômeur dans les Deux-Sèvres auront lieu à Gerzat. Suivra un débat sur le sujet.  Une discussion « Renforcer le pouvoir d’agir pour lutter contre la pauvreté et gagner en dignité » avec la participation entre autres d’acteurs des projets Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée de Thiers et de Gerzat-Les Vergnes, du PLIE et du Secours populaire français accueillera le public les samedi 15 et dimanche 16 à Saint-Jacques et au jardin Lecoq.

Sensibiliser et fédérer

 « On espère qu’il y ait une plus grande sensibilisation du public aux questions de la pauvreté et que plus de personnes puissent nous rejoindre dans les différentes associations pour mener nos actions », conclue Thierry Viard. A l’heure où 9 millions de personnes en France vivent sous le seuil de pauvreté et à la veille d’une élection présidentielle décisive, le collectif du 17 octobre vous attend nombreux sur le pont afin de refuser la misère. La programmation complète est à retrouvée sur la page Facebook d’ATD.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.