Une nouvelle lutte se prépare à Orcet

C’était les 3, 4 et 5 juillet. Des activistes d’ANV-COP21, de La Furtive et d’Alternatiba se réunissaient derrière le collectif Stop Urba 63, branche de résistance locale. Mediacoop y était. Samedi prochain, une nouvelle mobilisation aura lieu pour lutter contre le projet de bétonisation de 2 ha de nature.

À Orcet, le Plan d’Urbanisme Local et intercommunal de la CommComm’ Mond’Averne souhaite entériner le reclassement de la zone naturelle rue des vergers. Plus de 2ha d’espaces de biodiversité sont menacés par un projet de maison médicale, de commerces et de logements. Un souhait contesté, notamment car de telles structures existent déjà dans le village et que ces bâtiments pourraient être pensés ailleurs. En juillet donc, une ZAD éphémère s’est montée durant trois jours. Le temps de protester et de sensibiliser les populations aux conséquences de cette décision.

À Orcet, rien de nouveau

Le collectif Stop Urba 63 a vu le jour autour de cette lutte. Si depuis la ZAD de juillet, ses membres n’ont pas cessé le porte à porte, la mairie, elle, n’a pas changé d’avis. « Le maire maintient son projet. Le vote du PLU doit avoir lieu dans quelques mois. On est encore dans une période de pression sur les élus à la fois à Orcet et à la CommComm’ pour que ce reclassement ne soit pas acté. », explique Luca qui fait partie des collectifs engagés. Membre fondateur de Stop Urba 63, Valery Viallard nous explique que le maire d’Orcet a reçu une petite délégation cette semaine. Ce dernier n’a pas entendu les arguments des activistes et veut maintenir son projet coûte.

Alerter la population

Le 05 juillet, un barrage filtrant avait été orchestré par les collectifs afin de faire signer une pétition aux automobilistes. Depuis, le travail de signature ne s’est pas arrêté et a dépassé les 1000 personnes. Près de 500 habitants d’Orcet se positionnent contre le projet. De quoi renforcer l’idée d’un refus citoyen face à un projet destructeur. En effet, la zone se compose de terres aux usages variés : prairies et champs cultivés, bois, vergers et jardins potagers familiaux, espace vert paysager…

Mobilisation générale

Samedi, ce sera la journée nationale de mobilisation contre les « grands projets inutiles et climaticides » organisée dans tout le pays par Alternatiba et ANV-COP21. Choisir Orcet comme événement local a paru logique aux organisations. « C’est un combat très symbolique et actuel. », confirme Luca.

Une valse écologique en trois temps

La journée de samedi se divisera en trois moments distincts. Entre 10h30 et 12h, les collectifs accueilleront les populations pour leur faire découvrir la richesse écologique de la ZAD. À midi, les participants partageront un pique-nique sur la ZAD. 14h marquera un deuxième temps, celui du départ d’une grande manifestation depuis la mairie d’Orcet pour rejoindre le siège de la CommComm’ situé dans le village voisin de Veyre-Monton. Jusqu’à 17h, des représentations théâtrales humoristiques et engagées seront données devant le siège. Concerts et repas suivront à la ZAD. Enfin, à 20h, une réunion publique et une conférence « Préserver des villages vivants : quels atouts pour l’avenir ? » en compagnie d’intervenants agronomes et géographes impliqués dans les questions préservation des territoires aura lieu.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.