Emission sur les centenaires de naissance de Brassens et Lapointe

Un appel en juin d’un enseignant qui proposait de travailler avec nous et ses élèves sur des podcasts sur Brassens et Lapointe. Le projet était alléchant alors on a tout de suite dit « Oui » !

Pour la première fois, un établissement scolaire nous autorisait à faire une résidence de 25 heures sur 5 jours pour mener à bien notre collaboration. Merci à la direction du lycée Jean Monnet d’Yzeure.

En deuxième année de CAP TAV « Souffleurs de verre », les élèves l’ont dit ensuite « Au début, passer une semaine enfermés avec une journaliste, ça ne nous bottait pas trop ! »

N’empêche que dès les premières heures, les lycéens s’impliquent. Une véritable jolie relation s’installe et finalement, on réussit tous à travailler tout en s’amusant et en prenant du plaisir à se retrouver chaque matin.

Les gosses s’amusent, les adultes aussi. Rares sont les classes aussi motivées, et avec un esprit collaboratif si poussé.

Alors, de l’idée des podcasts, on leur propose une émission en direct. Ils disent oui sans titiller, partent en micro-trottoir, fouillent la vie des artistes, débattent sur la politique et la censure.

Vendredi matin, on sort le matériel, ayez, c’est le jour J. Antoine découvre la console et en tombe littéralement sous le charme. Il décide de faire la technique, comme ça en direct. Titouan anime l’émission, et les autres présentent leur travail de la semaine.

38 minutes plus tard, on s’applaudit. Raphaël Vaudouin, l’enseignant a les larmes aux yeux, il ne pensait pas que ce serait si abouti. En vrai, nous non plus.

Après réfléexion, nous avons décidé de laisser l’émission telle quelle. Sans aucune retouche. On pourrait enlever quelques blancs, mais à quoi bon ? Leur travail est là, et on vous propose de l’écouter.

Bien plus qu’une semaine d’ateliers, cette semaine aura été une semaine d’échanges, de rencontres, d’apprentissages, d’amitié et de découvertes. Les blancs ne sont alors que détails.

La plus belle des histoires s’est passé en classe. Et je suis sûre que vous entendrez leur sourire derrière le micro.

Merci la vie pour cette magnifique expérience.

Cet atelier a été soutenu par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et la région Auvergne Rhône-Alpes.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.