Le Salon des Créatrices : faire connaître le talent au féminin

Hier soir, la 2ème édition du Salon des Créatrices était inaugurée à la Maison de Quartier de Champratel. L’occasion de découvrir de nombreux talents et de mettre en lumière créativité et ambition au féminin.

L’an passé, la première édition avait été un succès. En 2022, encore plus de monde semble s’être déplacé pour la seconde édition du « Salon des Créatrices de nos Quartiers ». L’événement met en lumière des femmes et leurs talents afin de leur donner de la visibilité. Certaines sont professionnelles et d’autres totalement amatrices mais toutes montrent que l’ambition et le savoir-faire savent aussi se conjuguer au féminin. Hier, à 18h, le top départ de ce week-end d’exposition a été donné à la Maison de Quartier de Champratel.

Trouver les trésors cachés

Le Salon des Créatrices est une initiative du Centre Social Nord de la Ville de Clermont et compte de nombreux partenaires tels le CIDFF 63, La Malette Urbaine, ou le Réseau Femme de la ville de Clermont. Toute l’année, les organisateurs et organisatrices cherchent les perles artisanales qui se cachent dans nos quartiers. « On cherche sur les réseaux sociaux ou parfois, quand il n’y a pas, c’est beaucoup du bouche-à-oreille. », explique Laaziza, du Centre Social.

La difficulté principale est souvent de convaincre les créatrices qui pour beaucoup, pratiquent dans le cercle associatif ou familial mais jamais en public. Il faut une bonne dose de courage pour accepter de confronter son travail au jugement du public mais souvent, le Salon est surtout une opportunité de mettre son travail en lumière.

10 créatrices

Du monde est là dès 18h. Dans la petite salle de la Maison de Quartier, les stands serpentent le long des murs. Selma Cakir s’est lancée sur les réseaux sociaux il y a un mois. Après de nombreuses années à cuisiner pour sa famille, elle a eu envie de tester encore plus de recettes et de les partager. Ce soir-là, elle présente Natural Gourmet, ses pâtisseries uniquement à base d’ingrédients naturels. « Bonnes pour le sport ou juste avec un café. », précise la créatrice. Plus loin, Anne montre ses broderies. Elle, n’a pas besoin d’Instagram. Son réseau, elle l’a tissé au fil des ans. Elle vit aux Vergnes depuis 1989.

Sa voisine, c’est Mounira Djelassi. Elle fait un travail minutieux avec de la pâte de porcelaine.  Vaisselle ou bijoux, de véritables créations d’orfèvre. Sandrine, elle, doit beaucoup au Salon. « L’an dernier, j’ai participé comme amatrice et avec les retours, ça m’a donné le courage de me lancer comme auto-entrepreneuse. ». Son entreprise mise sur le zéro déchet avec de nombreux objets customisés et réutilisables.

Coup de cœur

Au total, dix créatrices exposent leur talent ce vendredi et jusqu’à dimanche soir. On compte entre autres des pâtisseries réalistes, de la peinture sur toile, des objets inspirés de la culture marocaine, une photographe, une maquilleuse mais aussi des illustrations et goodies sur l’univers des comics. À la fin de l’édition, une créatrice sera désignée comme Coup de cœur et se verra accompagnée par le CIDFF 63 entre autres pour développer son activité.

Mais toute l’année, d’autres structures œuvrent pour l’égalité et la solidarité. C’est le cas de deux associations présentes au Salon, le Collectif Fées Mains et Le Ti’Lieu, espace de travail partagé avec matériel en libre-service au centre commercial Auchan Nord. Cette année, c’est l’association Wake Up qui est marraine du salon.

Mettre en lumière les habitantes

« Ce Salon, il est important dans des quartiers où on n’est pas regardés sous cet angle-là d’habitude. Il y a beaucoup de choses faites pour et dans les quartiers mais on ne parle pas beaucoup d’entreprenariat. », a déclaré Sondès El Hafidhi, adjointe au maire chargée des Centres Sociaux. À ses côtés, Magali Gallais, en charge de l’Égalité des droits soulignait l’avancement que représente ce genre d’initiatives sur la thématique de l’égalité entre les femmes et les hommes. « C’est un moment intéressant qui met en lumière les habitantes. », nous confiait Émilie, agente de développement social et organisatrice de l’événement.

Week-end d’expo

Vendredi 14 et Samedi 15, entre 10h et 18h, le Salon sera ouvert et proposera des ateliers découverte, animations musicales et Tombola. Une table-ronde des créatrices aura également lieu vendredi à 14h.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.