Procès de Famine, chanteur néo-nazi, au tribunal de Clermont-Ferrand

En Juillet 2018, le chanteur de Kommando Peste Noire, entre au Brin de Zinc, petit bar proche du local du Bastion Social, venant fraîchement de s’implanter dans la capitale auvergnate. Sans réfléchir, il frappe à plusieurs reprises un jeune homme, venu là boire un verre avec des amis. Famine, Ludovic Faure de son vrai nom, s’est trompé, il a cru s’en prendre à un antifa. Dehors, les autres membres du Bastion Social s’excusent même auprès de la victime, Anthony, qui aura la mâchoire fracturée à deux endroits. Ludovic Faure part en Ukraine, quelques jours plus tard. Mais la justice retrouvera sa trace. Se tenait aujourd’hui le procès de cette affaire.

Anthony est présent. De l’autre côté de la salle, Ludovic Faure, accompagné de sa petite amie, une jeune étudiante, n’est pas à l’aise. Il réajuste son masque, balance frénétiquement ses jambes. Chemise bleue rentrée dans un pantalon marron, il ressemble au gendre parfait. Affiné, ( il dit lui-même dans des vidéos, suivre un entraînement avec les Hooligans, qui lui a fait perdre 15 kilos), son regard bleu perçant n’a de cesse de fixer la victime et ceux qui l’entourent. Il est poursuivi pour violences volontaires. La juge lui demande de s’expliquer à la barre.

Agression d’une rare violence

« On m’a désigné deux personnes, me disant que ce sont eux qui venaient d’agresser ma petite amie. J’ai juste mis un coup de poing et un coup de pied. Pas plus. » La victime en est certaine, elle a pris 3 coups de poing, en plus d’un coup de pied dans le torse. La scène est d’une violence absolue. Anthony crache ses dents, et sera hospitalisé et opéré tout de suite. Il porte des barres de métal dans toute la mâchoire. La douleur demeure quotidienne. Mais Ludovic Faure se défend : « On était sous pression, notre local était tout le temps saccagé, nos noms circulaient sur Internet. Nous étions sous pression. Et deux personnes s’en sont pris à ma copine, j’ai voulu faire justice moi-même. » Avoue-t-il. Quelques jours après l’agression, Famine part en tournée avec son groupe de National Socialism Black Metal.

45 jours d’ITT et 6 mois sans pouvoir manger

Anthony, lui, reste à l’hôpital, a 45 jours d’ITT, doit se refaire faire des dents, et mange pendant 6 semaines de la bouillie. Il lui faudra 6 mois avant de pouvoir manger normalement à nouveau. Famine réitère : « Dans les cités, nos photos tournaient. » La juge l’interrompt. « Votre acte est totalement injustifié. » Alors, Ludovic se retourne vers sa victime et s’excuse. « Je voudrais m’excuser, mais je suis sûr de n’avoir porté qu’un coup de poing pas trois, et je ne pensais pas faire autant de mal, j’ai retenu mes coups. »

Je dois vivre désormais avec des plaques dans la mâchoire

Anthony s’approche de la barre. « Je maintiens ma déposition, je reste marqué physiquement, j’ai mal tous les jours. Tous les jours, je repense à cette soirée. Là, j’ai de la chance, je porte un masque, parce que quand je l’enlève, c’est loin d’être beau. Il me manque des dents. Ca fait trois ans que je vis résigné, et que j’attends que le temps passe, espérant de plus beaux jours. Je suis devenu un peu parano. J’ai loupé mes entretiens d’embauche. J’ai une gueule cassée, je dois apprendre à vivre avec. Je me suis rapproché d’une association d’aide aux victimes. J’ai déménagé de Clermont-Ferrand. Pendant 18 mois, je ne sortais même pas de chez moi pour faire des courses. »

L’accusé revient à la barre. La juge brosse son portrait : Aucune condamnation. Il est père d’une petite fille de deux ans, auto-entrepreneur, comme vendeur en ligne ( NDLR : il vend les produits dérivés de son groupe). Il vit en Seine-Maritime avec sa petite amie. Ludovic Faure se tient voûté, un peu penaud.

Ce n’est pas une violence ordinaire mais organisée et entraînée

Maitre Borie, l’avocat de la victime, ne croit pas à la repentance de l’accusé une seconde. « A la barre, on assume, on regrette, mais notre accusé fait partie d’un groupuscule, d’une pensée ultra-violente. Ses amis sont ceux du Bastion Social. A Clermont-Ferrand, on n’a pas voulu de leurs idées racistes, antisémites et violentes. On a défilé, le maire était là, lui aussi. C’est toute une ville qui a dégagé le Bastion Social. Faure et ses camarades ont voulu semer la terreur à Clermont-Ferrand. Il faut rappeler que cette agression n’est pas unique. On a eu 4 autres personnes qui se sont faites hospitaliser, à cause d’eux. On a déjà eu un procès du Bastion Social, avec de la prison ferme. Et Famine peut bien dire, ici, qu’il n’a agi, que par esprit de vengeance pour défendre sa petite amie, c’est lui qui a frappé William Mouret, deux jours avant. Un nez cassé, 6 jours d’ITT. Mais il n’a jamais avoué, il a préféré dire que c’était ses copains, donc, on n’a pas de procès. On n’est pas face à quelqu’un qui n’aime pas se battre, il s’y entraine. »

Puis l’avocat poursuit : « Sur les faits, c’est un déferlement de violence. L’histoire de l’agression de la petite amie n’a jamais été prouvée. aucun élément ne permet de le dire. Ces gens néo-nazis sèment la violence. Ça a été un traumatisme pour notre ville. Et là, même si ça avait été un antifa, ça ne lui donnait pas plus de droit de frapper quelqu’un aussi puissamment. »

L’avocat est alors revenu sur la gravité des faits et des souffrances. Il demande la désignation d’un expert médical et psychiatrique pour pouvoir réclamer des dommages et intérêts au procès civil. En attendant, il demande une provision de 2000 et 5000 euros. Avant de conclure : « Ce n’est pas une affaire banale, c’est une violence assumée et organisée. »

La procureure prend alors la parole, elle ne veut pas que ce procès soit celui du Bastion Social, mais celui de Ludovic Faure qu’elle reconnaît d’une forte gravité, au vu des 45 jours d’ITT. « On se fiche qu’il se trompe de cible. On ne frappe pas. Il est coupable de violences, celles-ci sont parfaitement gratuites, il n’a aucune circonstance atténuante, avec des conséquences pénibles pour la victime. » Comme il s’agit d’atteinte à la personne, elle demande une peine d’emprisonnement de 8 mois de prison avec sursis, puisqu’il s’agit de sa première condamnation.

Le chanteur néo-nazi aurait vu rouge !

L’avocate de la la défense, maître Legay prend la parole. Elle surfe sur le discours de la procureure. « On n’est pas là pour parler du Bastion social, vous avez raison, ou de l’agression de William Mouret. Mais il faut comprendre l’état d’esprit de mon client. On les empêchait de s’implanter dans notre ville. Ils étaient persécutés constamment. Mon client a vu rouge. » Rires dans la salle. Pas banal de voir rouge quand on est de l’ultra-droite. « Oui, il a vu rouge. alors, oui, il mérite une condamnation. Mais vous remarquerez qu’on n’a plus entendu parler de lui. Il est parti en Ukraine. Il est revenu entre la Haute-Loire et la Seine-Maritime. Il a sa boutique en ligne, et une petite fille de deux ans. Quand il a été appelé par la police, il n’a pas fait de résistance. » Autre rire dans la salle.

6 mois avec sursis et un procès civil le 7 décembre

La cour a ainsi délibéré et condamné Ludovic Faure à 6 mois de prison avec sursis. La demande de la partie civile a été recevable. Un expert médical sera donc en charge du dossier, et le procès civil se tiendra donc le 7 décembre 2021 afin de statuer sur les dommages et intérêts. En attendant, le coupable doit verser avant le 30 juin, 3000 euros en titres de provision.

A l’extérieur, un comité de soutien pour la victime a réuni plus de 70 personnes. Aucun affrontement n’est à déplorer. La police a, cependant, effectué un contrôle d’identité à l’arrière du tribunal de tous les manifestants.

Qui est vraiment Famine ?

Famine, après l’agression est parti en Ukraine, où il fréquente les néo-nazis du Bataillon Azov. Son groupe doit son nom Peste noire, à la référence à la peste bubonique qui décima l’Europe à la fin des années 40 et début 50 et qui donna lieu à de nombreux pogroms anti-juifs. Une de leurs chansons est d’ailleurs sans équivoque sur leur pensée antisémite. En date de 2001, un de leur titres anglais pourrait être en partie traduit comme suit : « Avant de quitter cette terre, je souhaite leur mort, un putain de pur génocide pour la revanche ultime. » Famine se revendique volontiers nationaliste, mais se défend de toute filiation avec le national-socialisme allemand, il préfère chercher des références du côté de l’ultra-nationaliste ukrainien Stepan Bandera. On apprend d’ailleurs que le groupe Peste Noire est étroitement lié au groupe ukrainien M8l8th, dont le chanteur se réclame de la jeunesse néo-nazie. C’est d’ailleurs avec Aleksey, leader du groupe que Famine a passé 2 ans, d’octobre 2018 à septembre 2020 . ( Juste après l’agression clermontoise. Merci à l’équipe de La Horde pour ce complément d’informations. D’autres informations sur Ludovic Faure sont à retrouver sur leur site.

anthony_ferrer.jpg
Anthony, à l’hôpital, le lendemain de son agression

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

6 réflexions sur “Procès de Famine, chanteur néo-nazi, au tribunal de Clermont-Ferrand”

  1. Ping : Famine, le leader de Peste Noire et figure du néo nazisme francophone, a été condamné à 6 mois… – Metalfeed FR

  2. Ah oui, cette fameuse peste noire des années 1940-1950 qui décima l’Europe et provoqua une vague de pogroms.

    Dommage que tous ces historiens fascistes la situent entre 1346 et 1353 et ne mentionnent absolument aucun rapport avec les juifs.

    Heureusement qu’il y a des webzines sérieux avec des pigistes sérieux et talentueux pour rétablir la vérité.

    Bravo à vous ! No pasaran !

    1. Rien ne prouve que sa petite amie a été agressée. On a appris ça au jugement. Il a dit ça pour se défendre…mais la juge n’a pas pris ça en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.