Youkan Recycled : la marque éco-responsable

Initié par une bande potes, dont Anaïs et Maxime, Youkan est une marque de vêtements recyclés et produits en France. La marque existe depuis le 19 octobre 2019, mais vendredi prochain, de 17h à 23h, ses fondateurs inaugurent leurs locaux, où ils travailleront la communication et la création, puisque Youkan ne s'achète qu'en ligne.

Les débuts du projet

Youkan a mis un an à naître. « Ça faisait 7 ans que je bossais chez EDF. J’avais envie de m’engager et de faire quelque chose qui vienne de chez nous et d’écolo. Avec des potes, on a regardé quelles étaient les industries les plus polluantes. La première, c’est l’automobile. Mais bon, on n’allait pas se mettre à faire des voitures ! La seconde, c’est le textile. L’aventure a commencé comme ça. » présente Maxime, co-fondateur de Youkan avec Anaïs.

« On a mis un an à développer la gamme actuelle. Il nous fallait des vêtements de qualité, solides. On a renforcé les coutures, on les a doublés à l’intérieur. On les a testés en faisant 40 lavages par mois, en tirant dessus etc. Ils sont encore en état aujourd’hui. » Pour l’instant, la gamme se compose de t-shirts, sweats, bonnets et bracelets. Mais d’autres surprises arrivent avec l’inauguration.

Du tissu au sweat porté, tout pour préserver la planète

Pour créer les vêtements Youkan, le tissu est confectionné, teinté et cousu dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le logo est réalisé à Gerzat. « Tout le produit provient de chutes de tissus broyés ou de plastique broyé puis fondu qui nous sert à faire du tissu en polyester. » explique Maxime. « Pour les bonnets, le fil est plus épais. Il provient d’anciens vêtements, recyclés à Castres. Le fil n’est pas reteinté et il est tricoté à Roanne. Pour le pompon et l’étiquette, c’est une couturière de Vic-le-Comte qui les fait. ». Les produits sont réalisés dans un rayon maximal de 200 km autour de Clermont-Ferrand.

Au niveau écologique, « un t-shirt demande 2 500 litres d’eau et 270 grammes de produits chimiques. Un sweat c’est entre 4 000 et 7 000 litres d’eau. Chez nous, un sweat demande 50 litres d’eau pour être produit. »

Le fait de fabriquer les vêtements en France permet aussi de faire baisser de moitié l’empreinte carbone du produit, car implique moins de transport. Pour les livraisons, Maxime et Anaïs ont opté pour La Poste. « Le groupe nous garantit une livraison neutre en carbone en France et en Europe. Dans les villes, ils utilisent des voitures électriques ou des vélos. Pour le reste, la poste s’engage à compenser l’émission de carbone produite en replantant des arbres par exemple. »

L’inauguration des locaux

Jusqu’ici, la marque était hébergée par Bivouac, un booster de start-ups. Mais depuis trois semaines, ils ont de nouveaux locaux. « Je suis super content et fier. Angoissé aussi parce qu’il faut que ça marche maintenant mais notre chiffre d’affaire augmente et on a plein de projets, comme la chemise qu’on veut créer pour l’hiver. Pour moi c’est une belle revanche. Quand je vends un produit, c’est un produit de moins vendu par les grandes marques. » Surtout que pour rester compétitifs, Youkan fait moins de marge sur ses vêtements que les autres.

Pour l’inauguration, en plus du pot offert, la marque propose 15% de réduction sur tous ses articles mais aussi une surprise vestimentaire. Retrouvez l’évènement pour l’inauguration de vendredi ici. Sinon rendez-vous au 12 rue Gutenberg à Clermont-Ferrand, vers 17h.

Nos actionnaires, c'est vous.

Aidez-nous à rester gratuit, indépendant et sans pub :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article vous a plu ?

Soutenez le Cactus !

Le journalisme a un coût, et le Cactus dépend de vous pour sa survie. Il suffit d’un clic pour soutenir la presse indépendante de votre région. Tous les dons sont déductibles de vos impôts à hauteur de 66% : un don de 50€ ne vous coûte ainsi que 17€.