Eloise LEBOURG

Éloïse Lebourg est journaliste. Après une école de journalisme reconnue par l’Etat et la profession, elle apprendra sur le terrain à déconstruire tout ce qu’on lui a appris. Après des détours par Charlie, France Inter, RTL ou RFI, elle se positionnera dès 2006 sur les radios associatives dans lesquelles elle œuvrera comme journaliste puis directrice d’antenne, jusqu’en 2014. Pigiste pour reporterre, Hexagones ou Politis, elle reviendra à ses premiers amours : l’enquête au long cours. Dès 2010, elle crée les Rencontres Nationales des Medias Libres et du Journalisme de Résistance qui se déroulent depuis, chaque année à Meymac en Corrèze, chaque dernier week-end du mois de mai. En 2015, elle crée avec Matthias Simonet, Mediacoop dont elle est la fondatrice-associée.

Derrière ces mains.

Etre journaliste, c’est raconter le monde. Parfois, de celui qu’on ne voit pas. Caché en milieu rural, blotti dans la solitude. Alors, on se balade dans les Combrailles, bercé par les rencontres qui cognent le coeur. Et on s’est dit que les mains parleraient d’elles-mêmes.

Paroles de troquet-Episode 1

Dans les bars, troquets, PMU, la vie se déroule dans les déserts ruraux. De quoi parle-t-on accoudé au bar ? Nous avons décidé de poser nos regards sur ces lieux où l’on comprend les désillusions politiques, et les vies écorchées. Recit. Aujourd’hui, un bar à Saint-Eloy Les mines, ancienne cité minière auvergnate.

Mon arrivée fracassante à Médiacoop

Bonjour cher.e lecteur. trice, je suis Éloïse Magnier, étudiante en journalisme à Vichy. Pour les 8 prochaines semaines, j’ai le plaisir d’intégrer la rédaction de Mediacoop, en tant que stagiaire. Comme ont pu faire mes confrères-consœurs avant moi, je vous écris ces quelques lignes pour me présenter.

La solidarité vaincra !

Depuis le 11 avril, une cinquantaine de personnes dont vingt enfants dorment à la maison du peuple de Clermont-Ferrand, grâce à l’organisation de solidarités.