Luttes sociales

La culture en danger occupe la comédie de Clermont-Ferrand

Lundi 15 mars, à 10h, les acteurs de la culture en danger se sont regroupés pour prendre et occuper le bâtiment de la comédie à Clermont-Ferrand. L’objectif est de faire entendre les revendications du monde culturel mais aussi celles de différentes luttes afin d’organiser une convergence contre les réformes du gouvernement.

Les enseignants avertissent d’une rentrée 2021 impossible sans moyens supplémentaires

Mercredi 10 mars, une cinquantaine de personnes se sont réunies devant le rectorat de Clermont-Ferrand pour dénoncer la casse du service publique de l’Éducation nationale. Parents, élèves et professeurs ont expliqué que les économies sur le budget de l’éducation ainsi que la suppression de postes et de classes nuisaient aux conditions de travail et d’apprentissage.

Les livreurs Deliveroo et Uber Eats s’organisent.

Le 03 février, place de Jaude à Clermont-Ferrand, une dizaine de livreurs se sont réunis pour discuter de leurs conditions de travail. Face à la baisse de rémunération ces dernières années et au manque de droits en général, les livreurs décident de faire grève samedi 13 mars et de se réunir à nouveau place de Jaude pour montrer leur présence aux yeux du public.

La Culture en colère se coordonne au niveau national

Après une AG jeudi dernier, à l’occasion de l’anniversaire de 1 an de la fermeture des lieux de culture, les acteurs du monde du spectacle se sont mobilisés, lundi 8 mars, devant l’Opéra de Clermont-Ferrand pour soutenir l’occupation du théâtre de l’Odéon à Nantes. Cette opération qui dure depuis 5 jours, avec la volonté de la poursuivre jusqu’au 22 mars, a pour but d’obtenir la prolongation de l’année blanche pour les artistes et techniciens intermittents.

Madama en garde à vue après une convocation de la police des frontières.

Mardi 9 mars, à 9h30, Madama était convoqué au commissariat de Gerzat pour répondre à des questions concernant ses papiers d’identité maliens. Quinze militants étaient présents pour le soutenir dans sa démarche et réclamer sa régularisation. Madama est en France depuis ses 16 ans mais est aujourd’hui menacé d’expulsion. Mediacoop avait expliqué sa situation dans …

Madama en garde à vue après une convocation de la police des frontières. Lire la suite »

Les verriers de Puy-Guillaume face à un PSE « non viable »

Depuis novembre 2020, la direction de l’O-I (Owens-Illinois Inc.) Manufacturing propose un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) sur ses sites de productions, dont celui de l’usine de Puy-Guillaume. Malgré les négociations qui ont début le 03 décembre dernier, les syndicats qui avaient proposé un PSE alternatif ne se sentent toujours pas écoutés et trouvent celui de leur direction « non viable » sur le long terme.